20.05 2018

Faut-il éviter le gel hydroalcoolique pendant la grossesse ?

Pour la grossesse
Faut-il éviter le gel hydroalcoolique pendant la grossesse ?

Pour bénéficier d'une hygiène irréprochable, il est parfois conseillé d'utiliser un désinfectant pour les mains. C'est un produit qui consiste à éviter la transmission des bactéries ou des virus. Néanmoins, se servir d'un gel hydroalcoolique pendant la grossesse peut susciter un doute pour certaines personnes. Si c'est votre cas, découvrez par la suite les explications qui vous aident à prendre une décision.

En quoi consiste le gel hydroalcoolique ?

Le gel hydroalcoolique est un désinfectant sans eau pour les mains pour profiter d'une hygiène optimale. Très prisée actuellement par le grand public, cette solution sert à combattre la propagation des virus, des bactéries ou des champignons due à la contamination des mains, ainsi que de les éradiquer. Elle permet ainsi d'éviter certaines maladies transmissibles.

Le gel hydroalcoolique est composé à la base d'un agent actif tel que l'alcool éthylique, connu habituellement sous le nom d'éthanol, d'alcool isopropylique ou d'alcool propylique. Cet élément possède une importante action antibactérienne. A cela s'ajoutent l'eau distillée, l'eau oxygénée et le glycérol.

A quoi sert le gel hydroalcoolique ?

Un désinfectant est utilisé après avoir éternué, en sortant des toilettes, après avoir touché un objet pratiquement contaminé ou en cas de contact avec du sang, des muqueuses, etc. Les femmes enceintes font face souvent à ces genres de situations. La solution est aussi fortement recommandable dans des endroits publics comme les transports en commun, les salles de cinéma ou spectacle, les magasins…

Cependant, il faut savoir que le gel ne remplace pas entièrement le lavage habituel avec de l'eau et du savon, il n'enlève pas les saletés. Il s'agit juste d'un moyen pour désinfecter la peau, l'objectif est de minimiser le risque et propagation des infections.

Utilisation du gel hydro-alcoolique durant la grossesse

En appliquant sur les mains le gel hydroalcoolique, certes, une partie du produit s'introduit dans la peau, mais d'une quantité minime. Il n'y a aucune résorption par voie inhalatrice. Cette solution ne représente pas de danger pour la santé.

Pour une utilisation régulière, pas trop fréquente, le gel n'est pas du tout néfaste aux femmes enceintes. De plus, il n'y a aucune contre-indication dédiée à ces catégories de personnes. Afin de ne pas s'exposer aux risques, il suffit d'adopter un mode d'usage raisonnable, sans essayer de surpasser 4 à 5 fois au quotidien.

Seules les personnes allergiques à l'alcool isopropylique ou à l'éthanol ne peuvent pas utiliser la solution hydroalcoolique. Mais c'est un cas tout à fait rare.

Quel produit choisir pour ne pas exposer aux risques ?

Afin d'éviter un éventuel risque de l'utilisation d'un gel hydroalcoolique pendant la grossesse, il est recommandé de choisir une solution répondant à la norme NF EN 14476, comme le gel de désinfectant de Preven's grenade. Cette certification indique que le produit a été testé efficace sur les virus nus et différentes autres souches virales. Ainsi, il peut être utilisé comme antiseptique en médecine humaine.

Chez les femmes enceintes, l'usage d'un gel antibactérien ne pose pas de problème pour prévenir l'expansion des maladies contagieuses. Ces individus peuvent facilement se servir de la solution hydroalcoolique, en l'absence d'un point d'eau, pour se désinfecter les mains. Ils doivent seulement respecter les consignes d'utilisation dont la fréquence et la durée de friction.